Centre d'évaluation pour les jeunes adultes et les adolescents (C'JAAD)

Jeunes adultes en difficulté psychique

Présentation du C’JAAD

 

Le Centre d’évaluation pour Jeunes Adultes et ADolescents (C’JAAD) reçoit des jeunes de 16 à 30 ans qui rencontrent des difficultés psychologiques. Au travers de consultations médicales et infirmières, et éventuellement de tests psychologiques et d’explorations complémentaires (biologie, imagerie), un diagnostic de la situation est réalisé et restitué au patient. Une orientation est alors proposée.

  • Le C’JAAD, pour qui?

Le C’JAAD accueille des jeunes franciliens présentant des symptômes psychiatriques préoccupant. Le retentissement sur la scolarité, sur l’activité professionnelle, ou la vie sociale peuvent constituer de légitimes sources d’inquiétude nécessitant une évaluation.

Dans certains cas, les difficultés rapportées par le jeune ne relèvent pas des compétences de l’équipe et une autre orientation peut être proposée. Des conseils et des coordonnées de centres ou de praticiens plus adaptés sont alors proposés.

  • Un parcours en 3 temps :

1. L’entrée au C’JAAD

Différents modes d’accès à la consultation du C’JAAD sont possibles :

  • les jeunes patients et/ou leur entourage à la recherche d’un avis médical peuvent s’adresser directement au centre pour demander un RDV;
  • les médecins généralistes, scolaires ou psychiatres (des hôpitaux ou libéraux) peuvent adresser directement une demande d’évaluation au responsable du C’JAAD pour les jeunes patients qu’ils suivent.

Toutes ces demandes font l’objet d’un premier entretien téléphonique entre le jeune, son entourage et l’infirmière référente. Cet entretien a pour objet de caractériser les principales difficultés afin de mieux comprendre la demande. Ces demandes sont ensuite étudiées lors d’une réunion d’équipe hebdomadaire, avant de proposer un premier rendez-vous avec un médecin psychiatre, ou éventuellement une autre orientation.

2. L’évaluation

Le jeune, si possible accompagné de son entourage familial, est reçu par un médecin psychiatre au cours d’un premier entretien prolongé. Selon la nature et l’ampleur des difficultés rencontrées par le patient, des bilans psychologique, neuro-psychologique, biologique et en imagerie sont susceptibles d’être proposés à des fins diagnostiques.

Ces bilans, ainsi que certaines prises en charge, peuvent être proposés dans le cadre de protocoles de recherche, en coordination avec l’unité de recherche INSERM U 894 rattachée au service.

Dans certaines situations, une hospitalisation pourra être proposée, afin de compléter l’évaluation ou de mettre en place un traitement médicamenteux.   

3. L’orientation

Une restitution de l’évaluation s’effectue en présence du patient accompagné, s’il le souhaite, de sa famille. Elle comprend la synthèse des entretiens et les résultats du bilan complémentaire le cas échéant. A l’issue de l’évaluation CJAAD :

  • Pour les patients présentant certains symptômes psychiatriques spécifiques, un suivi d’une durée d’un à deux ans peut être proposé : ce projet de soins est envisagé en concertation avec le patient.
  • Pour les patients ne répondant pas aux critères de suivi au CJAAD, une orientation pour la prise en charge ultérieure est proposée (en libéral ou sur un centre médico-psychologique).

N.B. : les patients mineurs (<18 ans), peuvent venir seuls ; néanmoins la discussion d’un traitement ou d’une hospitalisation devra être discutée avec les représentants de l’autorité parentale.

 

Publicités

Written by cjaad

30 juillet 2018 à 12:24